21 déc. 2007

Ma vie de transraciale: amour transformé en haine.

De l'amour à la haine, de la fierté à la honte...

L'été 1976, c'est l'été des jeux olympiques de Montréal, c'est aussi l'été de mon arrivée au Québec (sept mois après mon arrivée dans le Maine). Ma mère-A ne manquait pas de me dire lorsqu'un athlète coréen se présentait et moi, je répétais fièrement: "Korea! Korea!" Ce même été, quand mes parents-A m'ont emmenée à une fête d'enfants organisée par la ville de Laval, c'est avec fierté que j'ai dessiné un drapeau coréen.

C'est qu'on m'avait enseigné à être fière de mon pays et à l'aimer! Dans mon enfance, j'aimais dire "Ouri Daehanminguk" qui veut dire "notre République de la Corée". Je ne saisissais pas la vraie signification de cette expression mais je la disais avec fierté et avec amour. Il y avait un drapeau coréen dans chaque classe, pendant un certain temps de l'année, on s'arrêtait un moment dans la journée pour regarder le drapeau avec un bras sur la poitrine. Je respectais le drapeau parce qu'on m'avait élevée à être patriotique.

Dans ma première année au Québec, dès que j'avais appris suffisamment de mots pour parler le français, c'est avec fierté et nostalgie que je parlais de la Corée.... Puis dans ma deuxième année au Canada, j'ai ouvert les papiers d'adoption pour n'y découvrir que des mesonges! En découvrant que la Corée avait menti pour se débarasser de moi, pour me vendre à un autre pays, mon amour pour la Corée s'est tranformé en haine, ma fierté pour ce pays s'est transformée en honte. Haine, honte et douleur d'avoir été rejetée par une nation entière, c'est ce que je traîne depuis l'âge de 11 ans, depuis que j'ai découvert les mensonges de mon adoption, de l'adoption internationale!

1 commentaire:

Mimi a dit…

Bonsoir Kim,

Je viens de parcourir ton blog grâce à Greg qui intervient sur le forum racines coreennes. Ton histoire me révolte. Comment peut-on déraciner une petite fille de cette manière alors qu'elle a une famille ? Je connais trop bien ce sentiment que ma vie est un pur mensonge.

Je cherche depuis un an une adoptée arrivée à 8 ans, comme moi et viens de lire que tu as été adoptée à 9 ans. Alors nous avons un point commun.

Je te félicite d'avoir créé ton blog pour poser tes souffrances en mots. Moi, j'ai aussi souffert du racisme, mais autant que toi. Je suis tellement habituée aux sarcasmes racistes que je ne fais plus attention.

Je compatis à tes souffrances. Ce mot souffrance, je le connais trop pour avoir survécu des traumastimes en Corée et en France. Je te copie l'adresse de mon blog si tu veux lire des bouts de moi.
http://luniversdemeelou.blog4ever.com/blog/index-155472.html

Lorsque je me suis inscrite sur le forum "racines coréennes", je me suis sentie extraterrestre. J'ai l'impression que ce site prône à 100 % la culture coréenne.

Récemment dans le post de Greg, j'ai clamé haut et fort que je rejetais ce pays qui m'a abanndonné. Alors les autres adoptés m'ont répondu, mais "c'est d'abord ta famille qui t'a abanndonnée". Je suis comme toi, je ne suis pas fière de mon origine et j'en veux personnellement à ce pays de m'avoir abandonnée. J'ai entamé récemment des recherches via le Holt. Mme Park a retrouvé mon oncle. J'attends de ses nouvelles pour savoir si cet oncle souhaite rentrer en contact avec moi. Même ma psy m'a répondu "c'est peut-être plus facile pour d'en vouloir à votre pays qu'à votre famille".
Si tu visites mon blog, tu verras que mon histoire est complètement différente de la tienne. J'ai des suspiscions autour de mon adoption, car nous étions une fratrie de 3 enfants (moi 8 ans, mon frère 11 ans et ma soeur 12 ans). Pour moi, nous avons été programmés pour être adoptés parce que nous étions de bons enfants adoptables, raisonnables. Nous étions un bon dossier en somme.
J'ai tellement de choses à dire...
Je m'arrête là... J'aimerais bien discuter avec toi de tout cela.

Bravo encore à toi de crier ta révolte !

Bonne soirée